Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de la Mairie D'Aubréville

Le blog de la Mairie D'Aubréville

Blog de la Mairie d'Aubréville, 55120

Un peu d'histoire



Les potiers gallo-romains d’Aubréville...

Connaissez-vous le nom d'Eusatus ?

Il est probable que c'est le plus ancien patronyme connu de la commune...
Eusatus était potier en forêt de Hesse, donc sur le territoire actuel d'Aubréville;
il exploitait à cet endroit plusieurs ateliers et fours de cuisson, de la poterie dite "Sigillée", à la patine est aux motifs très fins, appréciés dans toute la Gaulle Gallo-Romaine du IIéme et IIIéme siècle. Son nom nous est connu, car comme ses collègues de l'époque, il signait toutes ses réalisations à l'emporte-pièce au cul de chacune;
Eusatus n'était pas le seul potier de la commune; d'autres ateliers existaient à "La Vau Bona", sur la route de Clermont en Argonne.

  

 Serge Hubert. Juin 08.

 

 

J'ai relevé une erreur sur le site de la commune d'Aubréville dans une rubrique historique sur les potiers gallo-romains : "Eusatus n'est pas le seul potier de la commune; d'autres ateliers existaient à la "Vau Bona", sur la route de Clermont en Argonne".
Premièrement, le lieu la "Vau Bona" n'est pas située sur le territoire d'Aubréville, mais sur celui de Vraincourt.
Deuxièmement, les ateliers en question ne se trouvaient pas sur la route de Clermont, route qui n'existait pas entre Aubréville et Clermont; il y avait seulement une route de Clermont à Varennes, qui ne passait pas par Aubréville. Par contre à la "Vau Bona" se trouvaient des tombes gallo-romaines.
Troisièmement, ces ateliers se trouvaient à la croisée de la voie romaine principale Reims-Metz qui traversaient l'Aire entre les Grandes Grèves et Pierre-à-Villée et qui marquait les limites des communes Vraincourt-Clermont et Aubréville, et du diverticule (voie romaine secondaire), dite route des Ardennes, qui longe la rive droite de l'Aire.

Je propose une autre formulation plus proche de la vérité historique telle que les archéologues la connaissent :
"A proximité, des collègues d'Eusatus produisaient des poteries similaires, notamment à la croisée de la voie romaine Reims-Metz et du diverticule dite route des Ardennes, à la limite des territoires d'Aubréville et de Vraincourt au lieu-dit Pierre-à-Villée."

Merci
Cordialement,
Bruno de Padirac











 


 


En 1327, les juifs d’Aubréville subissaient  un impôt exceptionnel, levé par le comte de Bar, Edouard 1er, destiné à éponger une partie de ses dettes (au même titre que les Lombards de Varennes) ;
Edouard 1er savait de qui tenir, puisque par son mariage en 110 avec Marie de Bourgogne, il était devenu le cousin du roi Philippe IV le Bel (rappeler-vous du barbecue des Templiers). Les juifs d’Aubréville ont du reprendre leur éxode , devant cet impôt u et i-nique !!!!
 










 

 

 

 

 

 











Partager cette page

Repost 0